450.378.5108 [email protected]

chevaux dans la neigeAvec les températures glaciales des dernières semaines, il faut penser au bien-être de nos amis à 4 pattes! Les chevaux peuvent passer la majorité de leur temps dehors, même par temps très froid. Cependant,  il y a certaines précautions à prendre afin de les aider à affronter les températures froides et rester en santé!

Tout d’abord, avant de considérer que son cheval puisse vivre dehors durant l’hiver, certaines conditions de base doivent être réunies :

  • Avoir un cheval en bonne santé et en bon état de chair,
  • Laisser le cheval dehors dès le début de l’automne afin qu’il puisse s’acclimater progressivement au temps froid et développer le poil en conséquence, (On ne décide pas en décembre que notre cheval vivra dehors!)
  • Permettre l’accès à un abri pour s’isoler du vent et des précipitations.

Ensuite, il faut penser à la régie reliée aux chevaux gardés dehors en hiver :

EAU

L’eau est un élément essentiel et critique pour le maintien d’une bonne santé durant l’hiver. Un cheval adulte de 500kg boira environ 10 gallons ou 30L d’eau par jour et même plus si travaillé. Les chevaux gardés dehors doivent avoir accès à de l’eau propre et non glacée en tout temps. Les chevaux n’aiment pas boire de l’eau très froide en hiver. Ils peuvent alors consommer moins d’eau, les mettant à risque de développer des problèmes de santé sérieux comme les coliques. Le scénario que nous rencontrons le plus fréquemment par temps très froid c’est les coliques par impaction. Les chevaux boivent moins car l’eau est froide mais continuent à manger beaucoup pour se réchauffer. Ils deviennent alors constipés, le contenu sec des intestins créant un bouchon.

Il faut donc s’assurer que l’eau ne gèle jamais et si possible la réchauffer pour qu’elle ne soit jamais trop froide. Mettez des blocs de sels à la disposition de vos chevaux afin de les encourager à boire. Dans les cas réfractaires, vous pouvez  ajouter du sel dans leur nourriture (1 cuillère à thé 2x par jour). Il est primordial de toujours surveiller la consommation d’eau de vos chevaux.

NOURRITURE

chevaux en hiverUn foin de bonne qualité et en quantité suffisante a encore plus d’importance en hiver. En effet, la transformation du foin par fermentation par les micro-organismes du gros intestin génère de la chaleur qui permet de réchauffer le corps par l’intérieur tel une fournaise interne. Pour chaque degré sous le point de congélation, les besoins de vos chevaux peuvent augmenter de 5-10%. Lorsqu’il fait très froid les chevaux ont besoin d’augmenter leur consommation de foin pour se garder au chaud. Il est nettement plus efficace et sécuritaire d’augmenter la quantité de foin que d’augmenter la moulée. Assurez-vous que tous les chevaux ont accès à du foin en quantité suffisante, en faisant attention aux chevaux au bas de l’échelle hiérarchique.

Au minimum, pour combler ses besoin de base (sans travail), un cheval adulte doit consommer 1.5-2% de son poids en foin par jour. Ceci représente pour un cheval de 500kg environ 10kg ou 22lbs de foin par jour!

SOINS DES PIEDS

L’hiver est le moment idéal pour laisser vos chevaux aller ‘pieds nus’ quelques mois par année! Les fers sont très glissants. Si votre cheval doit être ferré en hiver, assurez-vous qu’il ait un ferrage adapté pour les conditions hivernales et faites encore plus attention aux blessures.

SOINS GENERAUX

Faites vérifier les dents de votre cheval en automne afin de maximiser la consommation et l’utilisation (digestion et absorption) de la nourriture pendant l’hiver.

Pour les chevaux maigres ou avec un poil insuffisant, pensez à mettre des couvertures correctement ajustées et en bon état durant les périodes de froids extrêmes ou les rentrer à l’intérieur.

Les sols glacés sont aussi dangereux pour les chevaux que pour nous. Ceux-ci empêchent les chevaux de bouger adéquatement pour maintenir leur chaleur sans parler des risques de blessures sérieuses. Utilisez du sable ou de la litière à chat surtout autour des abreuvoirs et les chemins d’accès.

Maintenir les chevaux en santé dehors l’hiver peut être un défi. Il faut voir à combler leurs besoins et adapter nos soins aux périodes de grands froids. Vous verrez, ils vous en seront reconnaissants!